Gaza Stories Épisode 70 Gaza à l’heure écolo …

L’écologie au service de l’agriculture à Gaza ?

Hanin Abu Daqa, une infirmière qui vit dans le sud-est de la ville de Khan Younes voulait aider son père qui élève des tomates sous serre… Passionnée par l’agriculture elle a finalement décidé de se lancer dans la culture hors sol de fraises en utilisant la serre de son père.

Mère de 3 enfants, elle s’est organisée pour s’occuper de sa fraiseraie, de sa famille et son travail d’infirmière qu’elle poursuit à mi-temps

Avec l’aide d’ingénieurs en agronomie, Hanin a entièrement développé un procédé écologique. Le choix de cultiver des “fraises pendantes”, donc dans des bacs hors sol lui permet une économie d’eau considérable. Les plants sont hydratés, en goute à goute, grâce à un réseaux de tubes qui viens d’un bassin qui récupère l’eau de pluie (et situé à l’extérieur de la serre).

La serre ne nécessite aucun apport d’énergie extérieure. Hanin a soigneusement recouvert tous les côtés de la serre de bâches de plastique transparent. La lumière et la chaleur du soleil passent à travers pour fournir le climat adapté: en général les fraises n’ont pas besoin de beaucoup de chaleur (à Gaza, la meilleure saison pour les fraises c’est l’hiver).

On peut la voir ici:

Ce procédé qu’a développé Hanin a une rentabilité supérieure (2,5 fois) à la culture des fraises en pleine terre telle qu’elle se pratique dans le nord de la Bande de Gaza. Elle envisage de l’étendre et peut-être devenir la première productrice et exportatrice de fraises à Gaza.

© Gaza Stories, 2020

———————————————————–

– Une cagnotte a rassemblé aujourd’hui près de la moitié des 30 000 euros nécessaires pour acheter le matériel professionnel nécessaire: 226 donateurs ont déjà réuni 14 421€ et permis au projet de démarrer.

– Abonnez-vous à Gaza Stories sur la chaine YouTube et partagez ses pages Facebook

————————————————–

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *